04/02/2011

PAKISTAN: haine envers les chrétiens

 

Les groupes islamiques radicaux réunis au sein du réseau « Tehrik Tahaffuz Namoos-i-Risalat » (TTNR, « Alliance pour la défense de l’honneur du prophète ») ont brûlé des images et des mannequins représentant le pape et le Ministre fédéral chargé des Minorités, Shahbaz Batti (un fervent catholique), ainsi que le symbole chrétien de la croix.

Ainsi que l’a indiqué à Fides la « All Pakistan Minorities Alliance » (APMA), une organisation qui défend les droits des minorités religieuses au Pakistan, c’est ce qui s’est passé dimanche dernier, 30 janvier, au cours de la manifestation qui a vu défiler dans les rues de Lahore plus de 40 000 musulmans opposés à toute modification de la loi sur le blasphème, à la libération d’Asia Bibi (une jeune mère de famille chrétienne condamnée à mort pour blasphème), mais aussi hostiles au Pape et aux Etats-Unis.

S.Exc. Mgr Lawrence Saldhana, archevêque de Lahore et Président de la Conférence épiscopale du Pakistan, commente ainsi l’événement pour l’agence Fides : « Les radicaux islamiques ont attaqué le pape, l’accusant d’interférer dans la vie du pays. Ils ont brûlé son image et la croix : ceci nous peine beaucoup et blesse nos sentiments de fidèles chrétiens. Nous nous dissocions de tout acte de violence et nous demandons le respect de tous les symboles sacrés à quelque religion qu’ils appartiennent ».

La manifestation de Lahore a en outre confirmé la haine existant envers le Ministre chargé des Minorités, Shahbaz Bhatti. Selon la « All Pakistan Minorities Alliance », « il s’agit de la énième menace proférée ouvertement contre le Ministre Bhatti dont la vie se trouve en sérieux danger en ce qu’il est complètement isolé au niveau politique ». En outre, l’APMA rapporte à Fides que « les mesures de sécurité mises en œuvre pour le défendre sont totalement insuffisantes : il faut rapidement mettre en place une protection plus importante ».

Mgr Saldanha affirme que « le Ministre Bhatti vit une époque très difficile. Il se trouve dans le collimateur des extrémistes. Au nom de tous les chrétiens du Pakistan, nous voulons exprimer au Ministre toute notre solidarité et notre gratitude pour son engagement social et politique en défense des minorités religieuses ».

 L’archevêque, rappelant la Journée de Prière et de jeûne pour la paix que l’Eglise a vécu le 30 janvier dernier, déclare également : « La prière, le jeûne, le partage, les paroles de paix que nous avons prononcé dimanche dernier nous donnent espoir et force même si nous sommes une petite communauté qui vit au milieu des souffrances et des difficultés ».

01:06 Écrit par Beno | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.