09/01/2011

Eglise opprimée en Egypte

 

Il faut savoir que pour ce qui concerne la construction d’églises, le code ottoman, volontairement vexatoire et impossible à observer, est maintenu en vigueur. C’est le tristement célèbre décret el Amayoni, qui régente encore aujourd’hui la construction des églises en Egypte. A Gizeh, 10000 coptes étaient sans église depuis longtemps. Ils finissent par obtenir la construction non d’une église, mais d’un bâtiment culturel, utilisable pour le catéchisme par exemple. Le bâtiment monte et les coptes décident de mettre une coupole surmontée d’une croix. Immédiatement par référé, le député local du PND, le Parti national démocratique au pouvoir, a obtenu une décision de justice ordonnant la destruction totale du bâtiment. Problème : les coptes se rassemblent à l’intérieur, c’était le 24 novembre dernier. A 5 heures du matin, les machines outils arrivent avec les policiers pour exécuter le jugement. Il y a 3 000 personnes à l’intérieur ! On jette des pierres aux agresseurs, qui ripostent à balles réelles. Il y aura quatre morts et 25 blessés très graves. Le jour venu, ce ne sont pas 3000 mais 5000 coptes qui descendent dans la rue. En face il y a autant de policiers. 178 jeunes sont arrêtés et immédiatement tous inculpés de tentative de meurtre sur agents de la force publique. Cela alors qu’ils n’ont fait que se défendre et défendre leur construction !"

23:33 Écrit par Beno | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/01/2011

nous sommes tous coptes

 

VENDREDI 7 JANVIER, JOUR DE NOËL (ORTHODOXE)

Venez manifester avec les Coptes de 15h à 18h

 

 

SUR LE PARVIS DE LA CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS

suite au récent attentat d’Alexandrie

POUR DENONCER LE MANQUE DE SECURITE DES CHRETIENS ET L’ABSENCE DE JUSTICE POUR LES VICTIMES COPTES EN EGYPTE

RECUEILLEMENT ET PRIERES POUR LES VICTIMES DE L’ATTENTAT DE L’EGLISE D’ALEXANDRIE, DE L’AGRESSION POLICIERE DES COPTES D’OMRANYA ET EN COMMÉMORATION DES MARTYRS DE NAG HAMADI ET D’EL KOSHEH

00:50 Écrit par Beno | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/01/2011

EPIPHANIE

C’est le temps de l’Epiphanie, l’heureuse manifestation au monde païen de la Lumière du Christ, que nous autres Occidentaux allons fêter tout le mois de janvier jusqu’à l’indigestion de galettes fourrées…. Pendant ces ripailles à la frangipane, nos trois mages pieux venus d’Orient – l’Irak de l’époque – en traversant l’Egypte  jusqu’en Galilée – la Palestine d’aujourd’hui – nous rappellent de prier pour tous les Chrétiens du Moyen-Orient; ces minorités sont aujourd’hui empêchées de pratiquer leur culte jusqu’à l’assassinat en pleine prière, leur seul crime étant de perpétuer notre foi en terre musulmane, celle des premiers disciples du Christ, 600 ans avant l’apparition de l’Islam. Il y a trois mois le pape Benoît XVI révélait à la face du monde, par la tenue d’un synode historique des Eglises d’Orient, leur situation en Palestine, en Irak, en Egypte et dans tant d’autres pays du monde. C’était leur Epiphanie à eux, celle de leur courage ; mais aussi de leur martyre. A peine quelques jours plus tard, à Bagdad, un attentat atroce en pleine cathédrale Notre-Dame du Perpétuel Secours, puis la destruction de maisons chrétiennes, sacrifiaient plus de 60 fidèles. Et l’ancien ministre chrétien irakien Tarek Aziz était condamné à mort. Disciple de Saddam… ou du Christ ?

Il y a deux jours, Al Qaïda lançait ses kamikazes contre l’église copte de Tous les Saints à Alexandrie : 21 morts, plus de 70 blessés. A force d’être martyrisés sans que les Chrétiens d’Occident ne bougent, nous fêterons un jour l’Epiphanie… sans nos mages d’Orient.

00:29 Écrit par Beno | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/01/2011

Chrétiens d'Egypte martyrisés

 egypt

Un attentat devant une église d’Alexandrie, la grande ville du nord de l’Egypte, dans la nuit de vendredi à samedi, a fait au moins vingt-et-un morts et soixante-dix-neuf  blessés, a-t-on appris auprès des services de secours.

Un nombre indéterminé de victimes a été évacué en voiture par des personnes privées se trouvant sur les lieux, ont indiqué ces services à l’AFP.

“Le nombre de victimes est monté à 21 morts”, a affirmé Oussama Abdel Moneim, un responsable du ministère de la Santé, ajoutant qu’il y avait aussi huit blessés.Un précédent bilan du ministère de l’Intérieur faisait état de sept morts et 24 blessés.

L’attentat a eu lieu vers minuit et demi alors que des fidèles sortaient de l’église, située dans le quartier de Sidi Bechr. Une voiture carbonisée se trouvait devant l’entrée, selon les témoins. Selon le ministère, la voiture qui a explosé se trouvait à l’arrêt devant l’église, et une enquête a été ouverte par le parquet général.

Un témoin oculaire a affirmé sur la chaîne privée On-TV avoir vu une voiture de marque Skoda verte arriver devant l’église à 00H20. Une fois garée, des hommes en sont sortis et l’explosion a eu lieu presque aussitôt.

Un grand nombre de chrétiens manifestait devant une mosquée proche de là, toujours selon la même source.

Les auteurs de l’explosion ne sont pas connus mais les Coptes, ou chrétiens d’Egypte, ont fait l’objet de menaces de la part d’un groupe se réclamant d’Al-Qaïda en Irak, qui a revendiqué l’attaque sanglante contre la cathédrale syriaque catholique le 31 octobre à Bagdad. La protection autour des lieux de culte coptes avait été discrètement renforcée après les menaces, tandis que le président Hosni Moubarak s’était engagé à protéger les Coptes “face aux forces du terrorisme et de l’extrémisme”.

Les Coptes sont la plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient. Ils représentent de 6 à 10% des 80 millions d’Egyptiens selon les estimations.

01:42 Écrit par Beno | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |