03/01/2011

EPIPHANIE

C’est le temps de l’Epiphanie, l’heureuse manifestation au monde païen de la Lumière du Christ, que nous autres Occidentaux allons fêter tout le mois de janvier jusqu’à l’indigestion de galettes fourrées…. Pendant ces ripailles à la frangipane, nos trois mages pieux venus d’Orient – l’Irak de l’époque – en traversant l’Egypte  jusqu’en Galilée – la Palestine d’aujourd’hui – nous rappellent de prier pour tous les Chrétiens du Moyen-Orient; ces minorités sont aujourd’hui empêchées de pratiquer leur culte jusqu’à l’assassinat en pleine prière, leur seul crime étant de perpétuer notre foi en terre musulmane, celle des premiers disciples du Christ, 600 ans avant l’apparition de l’Islam. Il y a trois mois le pape Benoît XVI révélait à la face du monde, par la tenue d’un synode historique des Eglises d’Orient, leur situation en Palestine, en Irak, en Egypte et dans tant d’autres pays du monde. C’était leur Epiphanie à eux, celle de leur courage ; mais aussi de leur martyre. A peine quelques jours plus tard, à Bagdad, un attentat atroce en pleine cathédrale Notre-Dame du Perpétuel Secours, puis la destruction de maisons chrétiennes, sacrifiaient plus de 60 fidèles. Et l’ancien ministre chrétien irakien Tarek Aziz était condamné à mort. Disciple de Saddam… ou du Christ ?

Il y a deux jours, Al Qaïda lançait ses kamikazes contre l’église copte de Tous les Saints à Alexandrie : 21 morts, plus de 70 blessés. A force d’être martyrisés sans que les Chrétiens d’Occident ne bougent, nous fêterons un jour l’Epiphanie… sans nos mages d’Orient.

00:29 Écrit par Beno | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.