01/07/2010

Coeurs durcis

"...navré de l'endurcissement de leur coeur..."

J'en ai marre de ceux qui se ferment dès qu'on parle de l'Eglise, dès que l'on parle du Christ, des chrétiens. J'en ai marre de cette discrimination à l'envers. Je suis impuissant, mais ma consolotion est que Jésus a aussi rencontré l'opposition pour annoncer la Bonne Nouvelle. Comment annoncer la Bonne Nouvelle à ceux qui rejettent par avance toute l'Eglise et avec qui aucune discussion n'est possible?

Pourquoi tant d'âmes en perdition? Pourquoi tant d'âmes sont davantage enclines à écouter tout ce qui est extérieur à l'Eglise, y compris les sirènes de la spiritualité du soit-disant nouvel Age, de la soit-disant réincarnation, des sorciers, des pratiques démoniaques, plutôt que la voix du Sauveur Notre Seigneur Jésus Christ, Fils du Dieu Vivant dans l'Esprit Saint?

L'Eglise est loin d'être parfaite, mais comment son image a-t-elle pu devenu à ce point négative pour que presque tous la rejettent?

Moi-même dans ce blogue j'ai souvent critiqué l'Eglise, mais au sens de critique la moins subjective possible, sans jamais renier le lien de facto m'unissant à elle par la grâce sacramentelle de mon baptême.

Combien d'apostats qui préfèrent renoncer à la Vie offerte par notre Seigneur, qui écoutent tout, mais bouchent leurs oreilles et ferment leur coeur à tout ce que l'Eglise peut dire.

Ajouté à mon impuissance face à une telle situation, je ne sais pas dire à quel point tout cela m'attriste. Je suis triste pour notre Seigneur, parce qu'il continue d'être rejeté par tant de monde. Je suis triste pour l'Eglise, qui est faite de pécheurs, et dont je trouve qu'on veut faire payer très fort le prix de ses erreurs. Je suis triste enfin pour tous ceux qui refusent de s'ouvrir à l'amour du Christ et même à l'amour de l'Eglise.

Je voudrais tant partager ma joie de prier, de rendez-vous quotidien avec Celui qui m'aime, et qui nous appelle "ses amis". Mais ce que je ressens est inexprimable, pourquoi les autres ne veulent-ils pas reconnaître Celui qui nous précède "en Galilée" ou ailleurs, le Ressucité qui connaît nos pensées avant que nous les lui exprimions?

Puisque'hier l'Eglise fêtait la solennité de Saint Pierre et Saint Paul, je veux rappeler la phrase de Simon-Pierre que la pape Jean-Paul II a citée lors des JMJ 1997, et qui m'a le plus marqué de toutes ces JMJ:

"A qui irions-nous Seigneur, tu as les paroles de la vie éternelle"

Kyrie eleison!

 

00:39 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

conns bonjour pour plus d'eclairessisement jamerai avoir un ami pretre làba soit te contacte rpour konparlede tous sa jaime vraiùent
merci

Écrit par : rook | 09/07/2010

Comment l'eglise a put être a ce point détesté par les homos ? ben quand le pape fait l'amalgame entre homosualité et pédophilie et j'en passe .. y'a pas vraiment de quoi l'apprécier.
Faut un peu réfléchir défois

Écrit par : Jul | 09/07/2010

Bonjour!
je viens de découvrir ton blog et je suis contente. Je ne suis pas d'accord avec toi sur tous les points, mais je fais partie de la même Eglise et je mets ma joie dans le même Dieu.
C'est vrai qu'on peut parfois avoir des moments de désespoir, surtout quand on est entouré de non croyants et qu'on a peu de contact avec des chrétiens; dans ces cas là, il arrive de perdre de vue que nous sommes déjà dans le royaume de Dieu, de se sentir seul et d'être accablé par l'immensité de la tâche que Dieu nous laisse.
Mais j'aime l'Eglise et j'aime en faire partie. Te rends-tu compte, nous sommes vraiment le corps du Christ! je ne m'y fais pas. L'autre jour à la messe il y avait une folle, qui scandait je ne sait quelle prière sans interruption et qui criait lorsque nous chantions. Elle avait un genre de sabots, et se balançait d'un pied sur l'autre, cela faisait un bruit épouvantable. Mais elle avait l'air si heureux d'être là! Je me suis dit, elle aussi, elle fait partie de l'Eglise. Certains d'entre nous sont radicaux, d'autres laxistes, certains trop raisonnés et d'autres fous. Mais si un seul manque, alors nous ne pouvons pas fonctionner bien. Aujourd'hui, beaucoup pratiquent sans y penser, d'autres ont rencontré Dieu au détour d'un chemin et ont du mal à entrer dans l'Eglise, à "faire corps". Les deux sont indispensables, et l'évangélisation passe d'abord par nous, comme une circulation sanguine qu'il faudrait rétablir, non pas pour mettre tout le monde à égalité, mais pour faire communiquer toutes les parties.

Voilà, cher Benoît, tes préoccupations sont partagées, et tu es dans mes prières aujourd'hui.
Caroline

Écrit par : Caro | 25/08/2010

peut-être tout simplement que l'église n'est plus de ce monde ,nous laissant ;débrouille toi ,pour une église théologienne ,intellectuelle ,plus mariale(s) que christique
et si peu humble ,si matérielle ,si cérémonieuse ?si persuadée d'être victime ,c'est plus facile de faire peur au gens pour les tenir !.
avec ces discours qui font mal ,genre ceux qui ont la vraie vocation ,le vrai chemin ,et tant trop dans nos communautés qui n'en sont , comme ce brave curé seul ,agé ,avec ses sous qui devait ,aider seul sans sa paroisse ,le secours catho ,et tant de mouvements ,dits christiques ,mariaux .
au quotidien ,on se débrouille comme on peu ,pour vivre en Christ ,si loin de ces tapages ,pour vivre simplement dans Dieu le Père ,dans la Source ,les évangiles !
bon courage ,cela ne fait que commencer ,il faut mieux vivre ,que dépenser son temps dans des "impressions" stériles .TOUT SIMPLEMENT Bonjour a son voisin ,construire !

Écrit par : maie | 25/08/2010

Comment annoncer la Bonne Nouvelle à ceux qui rejettent par avance toute l'Eglise et avec qui aucune discussion n'est possible?
=> Tout simplement ne pas le faire. Chacun est libre de choisir sa religion ou sa philosophie et entend être respecté dans ce sens.
Si tu veux parler de principes avec moi, pas de soucis, si tu veux m'imposer ta vision, ça ne passe pas. Hors l'église à trop souvent voulu imposer sa vision et le fait toujours. Ce rejet est donc tout naturel.

Pourquoi tant d'âmes en perdition?
=> Elles ne sont pas en perdition, elles ont juste choisi d'autres voies.

L'Eglise est loin d'être parfaite, mais comment son image a-t-elle pu devenu à ce point négative pour que presque tous la rejettent?
=> Disons que si elle ne condamnait pas les homos, les droits des femmes, la contraception, l'usage du préservatif pour se protéger du sida, etc., si elle ne soutenait pas les dictatures sous seul prétexte que le dictateur est catholique, si elle ne se posait pas en référence morale alors que l'immoralité est présente au plus haut niveau, si elle ne s'acharnait pas à vouloir contrôler les peuples, si elle ne se prétendait pas d'origine divine alors qu'elle a été fondée par des hommes, si elle ne se prétendait pas détentrice de la parole et de la volonté divine, si elle considérait en son sein les femmes comme égales des hommes, si elle n'insultait pas indument des populations entières sur des critères arbitraires, si elle n'insultait pas ceux qui ont une autre perception du Divin ou qui se désintéressent du Divin, si elle n'était pas un instrument d'obscurantisme inégalitaire, si elle était au moins respectueuse des individus, les choses seraient probablement différentes.
=> Si presque tous la rejettent, c'est simplement parce qu'elle a donné à presque tous un motif de la rejeter.

Écrit par : Roxane | 17/11/2010

Cher Benoît,
Je suis arrivée sur ce blog par le biais "homo", pas par le biais "église"... Blog qui m'a beaucoup touchée et c'est pour ca que je vais répondre à ce "vieux" post, j'espère, ma vivion n'étant pas la tienne que tu pourras me lire avec autant de respect et d'attention que moi j'ai pu te lire.
De la même manière de depuis que le divorce est autorisé et que les gens peuvent le faire en pratique (travail des femmes) ce le nombre de celui-ci a explosé, je crois que la foi chrétienne a un peu suivi le même mouvement. Il y a un siècle encore, les gens instruits n'étaient pas légion et les professeurs étaient bien souvent des prêtres... Ce qu'on enseignait c'était qu'il fallait croire, l'enfer attendait les autres... Tu imagines bien que la place du libre arbitre est limitée dans ces conditions... Pense à l'inquisition, pense à tout l'imaginaire qu'ils peuvent avoir, ici par les hommes et "ensuite" dans les cieux.
J'ai été élevée par deux parents catholiques et pratiquants, je suis allée à la messe tous les dimanche jusqu'à mes dix neuf ans, ai fait une retraite chaque année, ai animé le partage d'Evangile pendant quatre ans, bref je ne te parle pas dans le vide...
Et pourtant je ne crois pas. Au sens strict, je n'ai jamais senti la présence d'un Dieu, jamais réellement prié ou en de rares occasions car jamais perçu un interlocuteur et aujourd'hui, si on me demande s'il y a un Dieu,je réponds "Je ne crois pas". Pas de certitude mais je ne crois pas... Par contre, les gens qui ont des certitudes, ca m'angoisse... Je ne suis pas en train de dire que personne ne devrait croire mais personne ne devrait considérer sa vision des choses comme LA vérité...
Je ne renie pas l'Eglise, je lui dois, entre autre, mon éducation mais je ne suis pas d'accord, ni avec ce qu'elle prône ni avec la manière dont elle le fait. On pourrait imaginer qu'elle propose une voie mais non... Elle détient LA vérité (qualité qu'elle partage avec toutes les autres religions et l'athéisme... navrant) Et cette vérité sur le monde, en grande difficulté, en proie à de grands changements, qui doit faire face à des choses très nouvelles,... est délivrée par des hommes (exclusivement), terriblement agées, retirés du monde, n'y ayant jamais vécu (je parle de la curie) : famille, travail, voisins,... et confits dans le fric....
Comment pourraient ils dire des choses adaptées, si on considère leur situation, ce qu'ils peuvent dire n'est pas si scandaleux que ca...
Je crois, pour avoir des amis croyants, que la jeune Eglise fait parfois de bonnes choses et évolue mais sa tête se sclérose...
50 ans pour s'excuser d'avoir collaboré ? Position sur les femmes, sur le mariage des prêtres ? Sur la contraception (rappelons que cet interdit date su moyen age ou l'Eglise souhaitait augmenter le nombre de ses fidèles), sur le préservatif... comment une autorité peut elle rendre des avis contraires à la santé publique ? Et récemment les scandales pédophiles, ma foi bien logiques quand on pense à la misère sexuelle dans la quelle vivent les prêtres...
Bref, bien des erreurs et un libre arbitre, les voilà les causes de désertion...
Encore une fois, je ne renie rien et continue à vivre avec des valeurs chrétiennes qui sont les miennes : écoute, partage, attention aux plus petits, pardon.... Mais pas spécifiquement catholiques et qui sont partagées par bien d'autres...
Je te félicite de ton courage, de l'engagement pour tes opinions aussi, même si je ne les partage pas et je suis sûre que Jésus n'aurait jamais jugé qqn sur son orientation sexuelle, alors sois en paix.....

Bien à toi,

Anne

Écrit par : Anne | 16/02/2011

je viens de lire les 2 derniers commentaires, ils recoupent dans l'ensemble ce que je ressens en lisant ton blog. Et ton approche m'est connue également par la rencontre de personnes ayant une foi différente de la tienne, et ayant la même position de Vérité Absolue, y compris chez un "rationaliste".
Bonne route au mieux de ta compréhension!
Amicalement

Philippe

Écrit par : saubiette philippe | 12/10/2013

Les commentaires sont fermés.