28/03/2010

priez et fréquentez les sacrements

Quand je suis dans le train le matin, je n'aime pas les gens qui font du bruit quand d'autres souhaitent se reposer (surtout s'ils ont travaillé la nuit). Ca me met en colère ces rires superflus quand il faudrait prier.

Pendant ce temps je dis la liturgie des heures.

"Dieu comble son bien-aimé quand il dort"

"Dieu veille sur vous la nuit, dès le réveil, que vos pensées soient pour lui. Au lieu de vous précipitez vers la radio ou la télé pour briser le silence de la nuit, laissez Dieu vous parler dans ce silence. Comment voulez-vous l'entendre dans le bruit? Rappelez-vous: Il n'était ni dans le tonnerre ni aucun autre fracas, mais dans le souffle léger de la brise. Mettez vous en sa présence et priez le dès le réveil! Parlez d'abord à Dieu avant de parler aux hommes! Abandonnez-vous d'abord à Lui pour que tout ce que vous vivrez dans la journée soit imprégné de sa présence. Plutôt que des rires surpeflus et tant de vacarme, restez en  silence et priez"

"Le dimanche, faîtes de même. Vous avez transformé le jour qui est consacré à Dieu et au repos en jour de course aux activités. Vous oubliez le Seigneur qui vous a tout donné, et même son fils unique en sacrifice saint! Mais ingrats que vous êtes, pendant qu'Il vous attend le dimanche matin, vous faîtes du sport, de la musique, des voyages et vous égarez vos enfants; vous les privez de Lui!

Parfois même vous empêchez vos parents d'aller à Sa rencontre, parce qu'ils sont polis. Rien ne doit vous arrêter sur le chemin qui vous mène à Lui. Rien n'y personne. Ecoutez Son appel intérieur impérieux d'amour et venz à Lui. Venez vous unir à Lui par la communion aux saintes Espèces. Il vous aime et vous êtes indifférents, Il meurt pour vous et vous ne venez pas vous unir à son sacrifice. Ne vous laisser pas barrer la route par ses ministres défaillants, même quand ils vous excluent, car Lui vous aime! Il ne demande qu'une chose: que vous l'aimiez! Venez, venez, venez!"

22:12 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Dans le train, ça m'existe et le soir, et le matin. Rires, causeries à voix très haute, pseudo-musique de tous côtés... Dommage qu'il y ait de moins en moins de wagons à compartiments.

Parfois je m'enferme dans ma carapace pour pouvoir prier dans le train. Souvent on me regarde de travers; tant pis!

Je me rappelle ce que disait Lustiger: pendant son service militaire, il mettait sa couverture sur la tête pour s'isoler dans le dortoir commun de la caserne, et c'est ainsi qu'il priait.

Écrit par : Georges | 29/03/2010

Les commentaires sont fermés.