15/08/2009

Solennité de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie

Messes, processions, bénédiction de la mer, pélérinages...

Inlassablement, c'est par Marie qui les guide telle une étoile vers le Christ que des millions de chrétiens à travers le monde suivent le chemin de Marie.

Ave Maris Stella...je ne sais pas si aujourd'hui j'aurais l'opportunité ni la force d'aller à la procession suivie de la bénédiction de la mer, mais j'ai toujours en mémoire (j'en ai déjà parlé ici) ce moment  émouvant où, après les chants de procession, le discours de l'évêque ou du vicaire épiscopal, dans un silence impressionnant malgré la foule, l'aumônier des gens de mer monte dans la vedette avec la gerbe qu'il ira jeter en mer pour honorer la mémoire des marins disparus. Geste dérisoire, mais tellement chargé de sens... c'est beau...c'est ça la foi des gens, notre Eglise est trop intellectuelle, trop "Benoîtseizisée". Je ne dis pas qu'il faut tomber dans l'excès inverse: Dieu lui-même aime que nous nous servions de l'intelligence et du libre-arbitre qu'Il nous a donné. Mais à partir du moment où l'on juge, où l'on affirme au lieu d'écouter, alors la raison souvent injustifiée  a pris le pas sur le coeur et en cela Marie continue d'être un modèle pour toutes les générations. En effet, tous les évènements, elle les méditait dans son coeur. Sa discrétion n'est pas de l'abnégation, mais au contraire construction par l'accueil de Dieu qu'on ne peut reconnaître, comme à la Visitation, que dans le silence. N'ayons pas peur: nous ne serons jamais trop à l'école de Marie, n'en déplaise aux pourfendeurs du culte marial qui, je suis désolé de le dire ainsi, n'ont rien compris.

L'intitulé officiel de l'Eglise pour cette fête est "Solennité de l'Assomption de la bienheureuse Vierge Marie, patronne principale de la France"

Mon Dieu! Qu'en reste-t-il de la France? Et des Français?

Une population non catholique remplie d'apostats, de traîtres, d'hypocrites et d'infidèles...

Souvent je demande au Seigneur pourquoi il a permis que Sa présence d'Eglise dans de nombreuses régions de la planète disparaisse et menace à présent la France, pourquoi les coeurs des occidentaux sont si indifférents à la situation des 1% de chrétiens de Turquie alors qu'ils étaient 25% il y a 100 ans dans cette Asie mineure spoliée qui a massacré tant de chrétiens et déporté ceux qui restaient.

Les Arméniens ne peuvent compter que sur eux, et je trouve ça triste. Au Soudan, je n'ai jamais oublié les images vues à la télé de belles églises modernes post-conciliaires avec des vitraux aux vives couleurs de l'Afrique, devenues des ruines parce que les chrétiens ont perdu tous leurs droits. L'Irak, qui se prétend terre d'Islam alors qu'on y trouve les descendants des plus anciens chrétiens. Ils étaient plus de 10 % avant les guerres, 3% il y a encore quelques temps, 1% aujourd'hui... Savez-vous que quand un chrétien meurt assassiné dans un attentat en Irak, les musulmans mettent son corps dans un sac hérmétique parce qu'ils considèrent qu'une goutte de sang souillerait ce qu'ils considèrent comme leur terre d'Islam alors que c'est faux.

L'Egypte, pays d'Orient qui compte le plus de chrétiens, environ 10% de la population soit 7 millions d'habitants, qui se considèrent comme les héritiers de la civilisation égyptienne, ne respecte pas les chrétiens. Les femmes non voilées dans la rue sont repérées et agressées, les Copte ne peuvent accéder à de hautes fonctions, ils sont en quelque sorte prisonnier dans leur propre pays.

En France, que reste-t-il de la France? Elle est culturellement et spirituellement en état de délabrement avancé. Je suis beaucoup en route et quand je vois cette misère culturelle dans laquelle tant d'habitants de la France se trouvent, se complaisent, n'ayant que 300 mots de vocabulaire et 300 fois plus de haine et d'irrespect dans le coeur...je suis très triste, car je ne sais que trop que ça ne pourra qu'aller en s'aggravant, dans une indifférence quasi générale où les loyaux ne seront plus autorisés à s'exprimer. Et ailleurs ça ne va pas beaucoup mieux, du moins du côté des dirigeants politiques, qui , au regard de l'histoire, porteront une responsabilité énorme dans l'effondrement et probablement la disparition en tant que telle de notre civilisation gréco-romaine et judéo-chrétienne. Le politiquement correct de ceux qui n'en ont pas et qui préfèrent cracher sur la Croix (façon de parler) que de reconnaître en la France la fille aînée de l'Eglise sera notre ruine.

A Jean-Paul II qui demandait en 1980:

" France, fille aîné de l'Eglise, qu'as-tu fait des promesses de ton baptême?"

Moi qui ressens tout avec une acuité décuplée, je vois la France exsangue qui supplie prosternée dans les larmes notre Seigneur et la Vierge Marie de la sortir de cette épreuve, qui demande pourquoi une telle épreuve?

Vous penserez que je suis fou, non je ne suis pas fou, j'appartiens encore à une autre civilisation, mais j'en parlerai peut-être une autre fois 

Plus que jamais MARIE nous dit:

Faîtes tout ce qu'Il vous dira

02:44 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

Commentaires

Tolérance et diversité Cher Benoît,
Tu parles de la disparition de l’Église chrétienne dans de nombreuses parties du monde.
Il n’y a pas que cette foi qui disparait parce que persécutée et chassée.
Partout dans de nombreux pays, on peut voir aussi la disparition du Judaïsme, et de la même façon, ce sont dans des pays où l’Islam s’est implanté et développé majoritairement.
En Afrique du Nord, après l’indépendance de ces pays, les Juifs furent spoliés, dans l’incapacité de travailler et durent de nouveau s’exiler.
En Egypte avec la montée du nationalisme arabe, il en fut de même.
A Yémen, pays de la Reine de Saba, la communauté juive, une des plus anciennes au monde, est aujourd’hui quasiment inexistante.
En Irak, où a vécu une très forte communauté à Babylone, communauté due à la déportation après la prise de Jérusalem et la destruction du Premier Temple, en 586 avant JC, par Nabuchodonosor II, communauté qui a d’ailleurs développée la base du Talmud encore étudié aujourd’hui, et qui est à l’origine de la branche séfarade du Judaïsme (Afrique du Nord et Espagne), il ne reste quasiment plus de Juifs.
Cela est malheureusement du à l’intolérance d’un certain Islam intégriste, qui se développe.
Ces islamistes violemment antisémites enseignent à leurs enfants, dans leurs écoles religieuses, la haine des Juifs.
Heureusement qu’aujourd’hui existe l’État d’Israël où les Juifs du monde entier peuvent venir se réfugier.
Mais même chez eux, les Juifs doivent faire face à l’intégrisme qui voudrait les voir disparaitre.
Au sujet de la France, c’est peut être "la fille ainée de Église", selon les catholiques, mais c’est aussi et heureusement aujourd’hui un État laïc. Les hommes politiques d’un État laïc n’ont pas à se prévaloir de ce catholicisme, si ce n’est que comme une des composantes de la culture européenne dont les racines sont multiples.
Les seuls qui parlent des racines qu’ils voient uniquement chrétienne et qu’ils voudraient que l’on mette en avant, sont les hommes politiques de l’extrême droite.
Et cela va pour eux avec le rejet de la diversité religieuse et culturelle.
La base chrétienne est bien sûr importante en Europe, mais d’autres communautés religieuses l’ont aussi nourrie, juive, musulmane. Ces communautés doivent être respectées à égalité.
Tu demandes la tolérance envers la foi catholique, mais je te rappellerai qu’à certaines époques de son Histoire, cette France catholique a persécuté les autres fois, même chrétiennes.
Peut-elle être fière de la Saint Barthélémy?
Je te rappellerai aussi les persécutions contre les Juifs, quand notamment à la demande du pape Grégoire IX, le roi Louis IX (Saint Louis?) pourchasse les Juifs et fait brûler le Talmud en Place de grève en 1242 et partout dans le royaume les années suivantes. Et cela continua avec les rois qui ont suivi.
L’image de l’Église catholique romaine n’est pas très glorieuse en matière de tolérance. Peut-elle donner des leçons aux autres et se prévaloir d’être un exemple unique?
Et comment s’étonnez que les gens s’en détournent?
C’est cette Église elle-même qui par son intolérance et son intransigeante est responsable du la déchristianisation que tu regrettes.
Quant à la culture, je ne partage pas ta vision pessimiste.
Partout, en ces périodes de vacances, les gens se pressent dans les festivals artistiques, qui partout en France connaissent un grand succès.
Les files d’attente sont importantes dans les musées, les expositions.
La vente des livres montre que les gens lisent.
Internet est un formidable accès à la connaissance, et les Français sont des grands utilisateurs de ce média.
Il faut se rappeler qu’il y a à peine un siècle, l’analphabétisme était encore très répandu en France et que la culture n’était accessible qu’à une petite élite. Les choses se sont énormément améliorées même si tous les gens ne sont pas des intellectuels.
Il faut développer encore plus l’accès à la culture, et avoir confiance en l’Homme.
Reconnaissance de la diversité et de sa richesse, voilà ce que doit être le souci de chacun en France.
A très bientôt.
Fraternellement
Christian

Écrit par : Christian | 15/08/2009

En union de prières avec toi et avec Marie en ce jour de fête pour célébrer la réussite de l’amour de Dieu dans le cœur d’une femme de la terre qui s’est livrée au souffle de l’Esprit, à la force de la Parole, qui est l'exemple parfait de la vie chrétienne : une conversion sans cesse recommencée, à la suite du Christ, ensemble, en Eglise.

Écrit par : Seb | 15/08/2009

Merci d'avoir rappelé les atrocités que subissent les chrétiens en terre d'Islam.

Écrit par : Georges | 16/08/2009

D'accord Je ne peux être on ne peut plus d'accord avec toi.
Il n'y a pas lieu d'opposer les croyances, mais quand un cimetière juif ou musulman est profané, on ne compte plus les indignations (bien légitimes d'ailleurs) de nos responsables politiques et écclesiaux, mais lorsqu'une église, chapelle ou cimetière catholiques, le sont...Pas un cri, par un mot de la part des ces mêmes responsables.
Comme tu le dis, la France ainsi que toutes les nations européennes sont en état d'apostasie silencieuse, dûe en partie aux "Lumières" et tout ce qui a suivi après.
Dans 20 ou 30 ans, si on ne se réveille pas, nous serons des "dhimmis" comme les chrétiens des pays dont tu parles dans ton article.
Oui, je sais ce que je dis, n'est pas "politiquement correct", mais c'est la triste vérité et réalité. Il ne sert à rien, de se voiler la face.
Cher Benoît, il n'y a plus qu'à prier...Et à faire pénitence, comme la viergen,nous l'a si souvent demandée à Lourdes ou à Fatima.
Bien cordialement.

Écrit par : Elie-Marie | 16/08/2009

Intégriste? Cher Benoît,
Je voudrai, si tu le permets, réagir au commentaire de Elie-Marie que je trouve un peu inquiétant.
Les quelques phrases qu’il a écrit sont celles que l’on peut lire quotidiennement sur les sites catholiques intégristes.
C’est toujours le même complexe de persécution injustifié, des chrétiens dont les persécutions ne seraient pas reconnues comme celles d’autres..
D’abord, les chrétiens, et surtout les catholiques, auraient peut être une meilleure image si leur Église était un peu plus ouverte sur la réalité humaine et ne voulait pas imposer ses dogmes passéistes de façon intransigeantes et inhumaines.
De plus, dans ce discours, on y voit de façon sous-jacente ce regret d’un passé regretté quand l’Église et la Royauté avaient le pouvoir en France, pouvoir, dit en passant, qu’ils affirmaient de droit divin pour justifier tout ce qu’ils pouvaient dire et faire.
Il est en effet de bon ton aujourd’hui de s’attaquer aux "Lumières" et aux valeurs de la République qui en découlent, qui sont Liberté, Égalité et Fraternité.
Je rappellerai quand même, que si chacun peut exprimer ses idées librement dans notre pays sans être persécuté et arrêté arbitrairement, c’est grâce à ces valeurs humanistes issues des "Lumières", pour lesquelles des gens se sont battus et sont morts.
Y aurait il derrière votre discours le désir d’un État clérical et à la tête de la France, un monarque de droit divin?
L’Arabie Saoudite en est un bon exemple.
C’est ce que vous dites vouloir combattre dans les autres pays que vous semblez vouloir voir arriver en France.
Pour finir vous exprimez le délire islamophobe habituel de ceux qui veulent nous faire croire que demain l’Islam va prendre le pouvoir en France.
C’est justement la République laïque que vous combattez, qui est aujourd’hui le seul barrage contre le désir d’hégémonie religieuse, qui partout dans le monde est un danger pour la liberté de conscience de chacun, quelle que soit sa foi.
La République protège tous les citoyens de façon égale, quelles que soient leurs différences et leurs idées.
Votre discours fait un peu peur, il n’est pas si loin de celui des intégristes, qui dit en passant, détestent les homosexuels.
Je me demande d’ailleurs souvent, si bon nombre de catholiques homosexuels, s’ils n’étaient pas homosexuels, ne seraient pas dans les rangs des intégristes homophobes?
A bientôt.
Fraternellement
Christian

Écrit par : Christian | 18/08/2009

Lu et approuvé par Benoît Sous forme de dialogue:

Christain:
Cher Benoît,
Je voudrai, si tu le permets, réagir au commentaire de Elie-Marie que je trouve un peu inquiétant.
Les quelques phrases qu’il a écrit sont celles que l’on peut lire quotidiennement sur les sites catholiques intégristes.

Georges:
De même, sur les sites catholiques intégristes il y a des phrases qui parlent de choses avec la plupart des chrétiens sont d'accord. Ou quoi? Va-t-on rejeter l'unicité de l'œuvre de Jésus Christ, pour la simple raison qu'elle est présente également sur les sites intégristes? Il y a même des sites d'extrême-droite et d'extrême-gauche qui ont des phrases identiques (genre: «le peuple est maître»); cependant ce n'est pas une raison pour chercher une similitude entre ces deux systèmes de pensée. Donc la similitudes entre les phrases d'un blogueur gai chrétien et celles des intégristes sont fortuites.

Christian:
C’est toujours le même complexe de persécution injustifié, des chrétiens dont les persécutions ne seraient pas reconnues comme celles d’autres...

Georges:
Ce n'est pas un complexe, ce sont des faits. Pendant que les chrétiens sont tués en 2009 en Asie par des musulmans intégristes, certains musulmans sont juste offensés pour leurs voiles ou autres choses pareilles. Les quelques cas isolés de musulmans belges ou français qui ont été discriminés en raison de leur appartenance culturelle ou cultuelle sont très peu si on les compare aux assassinats de chrétiens aujourd'hui dans les pays musulmans. Donc ce n'est pas un complexe, ce sont des faits.

Christian:
D’abord, les chrétiens, et surtout les catholiques, auraient peut être une meilleure image si leur Église était un peu plus ouverte sur la réalité humaine et ne voulait pas imposer ses dogmes passéistes de façon intransigeantes et inhumaines.

Georges:
Le problèmes ne sont pas ceux des dogmes, mais de l'éthique. Ne confondons pas les deux. Les dogmes ne dérangent pas beaucoup de monde ou, à la limite, les gens s'en foutent. Par contre, les dirigeant et le public sont obsédés par des histoires de cul. La pomme de discorde, ce n'est pas la totalité des «dogmes passéistes», mais l'obsession du cul.

Christian:
De plus, dans ce discours, on y voit de façon sous-jacente ce regret d’un passé regretté quand l’Église et la Royauté avaient le pouvoir en France, pouvoir, dit en passant, qu’ils affirmaient de droit divin pour justifier tout ce qu’ils pouvaient dire et faire.

Georges:
La royauté évolue - là où elle n'a pas été éradiquée - avec la société. Aux temps modernes, les atrocités de la royauté et celles des laïcards étaient similaires. C'est au nom du «peuple» que les laïcards ont assassiné des gens.

Donc le problème n'est pas à chercher chez les rois d'antan. Il s'agit d'un principe. La royauté comme principe, avec les gens d'aujourd'hui. Bon nombre de pays d'aujourd'hui sont unis grâce à leurs monarques: le Belgique, la Suède, le Danemark etc.

Christian:
Il est en effet de bon ton aujourd’hui de s’attaquer aux "Lumières" et aux valeurs de la République qui en découlent, qui sont Liberté, Égalité et Fraternité.

Georges:
C'est un beau slogan, mais qui n'a jamais été mis en pratique. Il suffit de regarder la France d'aujourd'hui. Au nom de quelle fraternité ou de quelle égalité, en France, en 2009, on reconnaît les familles hétérosexuelles polygames musulmanes, pendant qu'on refuse le mariage monogame à deux hommes ou a deux femmes? Il serait curieux de regarder dans les monarchies constitutionnelles européennes d'aujourd'hui, car on y trouverait à la fois le refus de la polygamie musulmane et la reconnaissance des couples monogames gais et lesbiens.

Mais la liberté, la fraternité et l'égalité, d'où tirent-elles leur fondement? Car là il s'agit de L-F-E entre les humains. Du moins dans la théorie. Quel est le fondement de l'égalité de tous les êtres humains et de leur liberté? L'égalité des femmes et des hommes en Europe tire sa source dans la théologie chrétienne (l'épître aux Galates, commentée par les Pères); la fraternité vient de saint Paul également, au nom du Christ; l'égalité en découle. Or, même si ces principes sont restés lettre morte pendant bon nombre de siècles, ce sont les bases de notre société. Il suffit de regarder le comportement des révolutionnaires français, pour voir que le principe de L-F-E n'était pour eux qu'un principe. Avant eux, les nobles asservissaient les bourgeois et les pauvres. Après la Révolution, se sont les bourgeois qui, au nom de l'égalité (entre bourgeois), de la fraternité (entre bourgeois) et de l'égalité (toujours entre eux), se sont mis à asservir à la fois les nobles et les pauvres. Et tout ça au nom de l'homme.

Christian:
Je rappellerai quand même, que si chacun peut exprimer ses idées librement dans notre pays sans être persécuté et arrêté arbitrairement, c’est grâce à ces valeurs humanistes issues des "Lumières", pour lesquelles des gens se sont battus et sont morts.

Georges:
Premièrement, nous ne pouvons toujours pas nous exprimer librement, et nous sommes persécutés arbitrairement. Cela, si on regarde juste dans les pays voisins qui n'ont pas connu les mêmes "lumières" que la France.

Christian:
Y aurait il derrière votre discours le désir d’un État clérical et à la tête de la France, un monarque de droit divin?
L’Arabie Saoudite en est un bon exemple.

Georges:
Non. L'Éthiopie est un bon exemple d'une monarchie chrétienne "à l'ancienne". Si cette monarchie avait perduré jusqu'à présent, elle aurait évolué avec la société, tout en la préservant. D'ailleur aucun pays théocrate chrétien, fût-il des plus immoraux, n'a jamais commis les atrocités de la théocratie musulmane saoudienne. Donc l'exemple est mauvais.

Christian:
C’est ce que vous dites vouloir combattre dans les autres pays que vous semblez vouloir voir arriver en France.

Georges:
Il n'y a pas lieu de mettre toutes les monarchies dans le même sac. Les laïcards français républicains ne veulent pas non plus d'une république selon le modèle turc. Si ne pouvons pas comparer la république laïque turque à la république laïque française, alors nous ne pouvons pas non plus comparer l'Arabie Saoudite à la Belgique ou à la Suède.

Christian:
Pour finir vous exprimez le délire islamophobe habituel de ceux qui veulent nous faire croire que demain l’Islam va prendre le pouvoir en France.

Georges:
Ce n'est pas de l'islamophobie. Ce sont des FAITS. Nous avons déjà eu l'exemple historique du Liban et de l'Éthiopie, où les chrétiens étaient de loin majoritaires, et où aujourd'hui ils sont à peine la moitié du pays, voire moins nombreux. Les faits sont des faits. Le calcul est simple. La plupart des familles musulmanes ont de nombreux enfants, pendant que les non-musulmans en ont peu. Vu que les musulmans se multiplient géométriquement, dans très peu de temps ils seront de loin majoritaires. S'il y a une erreur dans le calcul, veuillez bien montrer l'erreur.

Christian:
C’est justement la République laïque que vous combattez, qui est aujourd’hui le seul barrage contre le désir d’hégémonie religieuse, qui partout dans le monde est un danger pour la liberté de conscience de chacun, quelle que soit sa foi.

Georges:
Si la république est laïque, pourquoi la polygamie hétérosexuelle musulmane est-elle reconnue, alors que la monogamie homosexuelle ne l'est pas? Ce n'est qu'un exemple. Autre chose: comment la république laïque peut-elle être un barrage contre le désir d’hégémonie religieuse, pendant qu'elle permet tacitement les discours les plus extrêmes, qui sont prônés dans certaines mosquées en langue arabe, que l'autorité française est incapable de contrôler et, par la même, de critiquer?

Christian:
La République protège tous les citoyens de façon égale, quelles que soient leurs différences et leurs idées.

Georges:
Le faits montrent le contraire.

Christian:
Votre discours fait un peu peur, il n’est pas si loin de celui des intégristes, qui dit en passant, détestent les homosexuels.

Georges:
Le médecin qui annonce un diagnostique fait peur aussi. Pourtant ce n'est pas lui qui provoque la mort.

Christian:
Je me demande d’ailleurs souvent, si bon nombre de catholiques homosexuels, s’ils n’étaient pas homosexuels, ne seraient pas dans les rangs des intégristes homophobes?

Georges:
Et si on regardait les choses également de l'autre côté de la barricade? Parmi les homophobes musulmans d'aujourd'hui, combien d'entre eux ne sont-ils pas des homosexuels refoulés? Si la France laïque est tellement prospère, comment se fait-il que la plupart des élèves français musulmans obéissent plus à l'éthique enseignée en famille, au lieu de s'approprier les valeurs citoyennes?

Écrit par : Georges | 19/08/2009

Diversité Cher Benoît,
Permets-moi de répondre à Georges.
Georges,
Nous n’avons pas la même vision du monde.
J’aime la diversité.
Je ne rejette personne qui est d’une ethnie, d’une culture ou d’une foi différente de la mienne et ne crois pas détenir la seule vérité. Pour moi toutes les ethnies, les cultures et les expressions de la foi doivent être respectés à égalité.
Nous sommes tous semblables, ce qui nous rassemble est l’amour et la souffrance.
Je crois au respect des cultures des autres et s’il y a respect, les personnes de cultures différentes peuvent vivre ensemble. Nous avons tellement à apprendre de ceux qui sont différents de nous. C’est une grande richesse.
Les racines de la France et de l’Europe ne sont uniquement chrétiennes. Le Judaïsme et l’Islam les ont aussi construites. Pour moi c’est cela la France et l’Europe, le mélange des influences, et ce mélange doit continuer.
Pour moi, toutes les expressions de la foi religieuse ont la même valeur, à partir du moment où c’est l’Amour qui guide nos vies.
Je ne mélange pas Islam et islamisme.
J’ai des amis musulmans dont la foi et l’amour des autres sont bien plus profonds que ceux de beaucoup se disant chrétiens.
Mais il n’y a rien de surprenant à ce que l’islamophobie soit de plus en plus répandue parmi les Chrétiens notamment catholiques, leur Église affirmant détenir l’unique vérité, n’a jamais cessé de vouloir l’imposer par la force en persécutant les autres religions. N’oublions pas les
2 000 ans d’antijudaïsme et d’antisémitisme chrétien.
En passant ce ne sont pas les Chrétiens qui ont inventé la notion de liberté, égalité, fraternité mais les Juifs, Paul de Tarse n’ayant fait que reprendre des notions juives.
Pour moi, l’enfermement dans le passé, la peur et la haine des autres, et la suffisance de se croire supérieur et de détenir la seule vérité n’ont rien à voir avec D.ieu.
Je constate malheureusement que ceux qui veulent qu’on les accepte tels qu’ils sont, sont les premiers à exclure ceux qui sont ou croient différemment d’eux.
Le rejet ne sera jamais une opinion, mais est une honte pour l’humanité.
Fraternellement
Christian

Écrit par : Christian | 22/08/2009

Islamisation Christian,
Le sujet n'est pas ici le rejet ou l'acceptation de l'autre. Mes rapports individuels avec des non catholiques ne sont pas pire qu'avec les catholiques. La vraie question, qui n'est pas ce que tu appelles le délire homophobe, c'est la réalité stastique. Aujourd'hui 500.000 habitants du Nord Pas de Calais sur une population de 4.000.000 fêtent le Ramadan. Cela fait 1/4 un peu moins que la proportion de la ville de Marseille. Or, sachant que la population âgée compte au moins 90 % de non-musulmans, il est facile de voir que environ un enfant sur deux qui naît dans la région est issu de parents musulmans.
Donc je pose calmement la question: voulons-nous que le France devienne majoritairement musulmane? Personnellement, je n'en ai pas envie, je ne souhaite pas me retrouvrer comme les derniers chrétiens d'Asie mineure qui sont sous occupation Turque.
Quant à la diversité, je ne suis pas sûr que le fondamentalisme qui s'installe en toute impunité dans toute la France avec ces femmes voilées ou en burqa et ces barbus soit aussi constructif que le dis. Je dirais que c'est destructeur.
Je ne suis pas sûr que permettre aux femmes muslmunaces de se baugner en burkini dans nos piscines ou de leur réserver des horaires d'où les hommes et les français non musulmans sont exclus, comme le fait la maire de Lille Martine AUBRY soit un pas vers la liberté que nous aimons. Il n'y a aucune réciprocité, la Charia va s'installer artout en Europe mais je n'en serai pas le complice. Je suis triste de voir la mémoire des différentes composantes originelles de la France disparaître dans l'indifférence et le mépris car ces gens là n'ont aucune considération pour le pays d'accueil et lorsqu'il seront majortitaire et qu'ils nous gouverneront, nous serons effectivement obligés de nous intégrer comme les dhimmis. Je ne fais ni dans la démagogie, ni dans le politiquement correct, je m'appuie sur la réalité des chiffres

Écrit par : Benoît | 22/08/2009

Vivre ensemble Cher Benoît,
Merci de ta réponse.
Je comprends tes interrogations, mais je trouve que ce mélange que font beaucoup entre Islam et islamisme est très dangereux. C’est le danger du rejet de personnes qui ne veulent que pouvoir pratiquer leur foi, simplement.
Cela me rappelle les prémisses d’une autre époque où l’on accusait les Juifs de vouloir dominer l’Allemagne et le monde. On sait où le rejet à mené.
Bien sûr qu’il faut être vigilant et lutter contre l’intolérance quand elle vient des Musulmans comme de toutes autres personnes. Je ne pense pas que tu puisses me soupçonner d’encourager l’intolérance d’où qu’elle vienne.
Être de parents musulmans fait il d’une personne quelqu’un de dangereux pour les autres?
De plus combien de ces enfants sont ils vraiment des musulmans pratiquants, et quand ils le sont combien sont réellement des intégristes voulant imposer la Charia?
Cette peur qui me parait irraisonnée est très inquiétante, c’est de là que peuvent venir les persécutions, certains groupes d’extrême droite et chrétiens intégristes appellent déjà à la haine.
Penser que la France puisse devenir musulmane est pour moi comme penser que la majorité de la population puisse devenir homosexuel. C’est un réflexe de peur et de rejet absurde.
Je ne veux pas plus que toi d’une France musulmane.
La France a une composante musulmane, comme elle en a une juive, une chrétienne, une bouddhiste, une hindouiste...
Ce qu’il faut c’est que chacune de ces composantes puissent avoir leur place dans le respect des autres.
Il faut que les musulmans français qui doivent être respectés, respectent les Juifs, les Chrétiens...
Et bien sûr, il faut lutter contre les intégristes intolérants.
Le meilleur moyen est de faire un travail d’éducation aux valeurs humanistes, tout en ne rejetant pas mais en respectant les coutumes de chacun.
Les valeurs d’Amour et de respect de l’autre sont communes à toutes les traditions religieuses.
Et quand on trouve réellement sa place dans la société, on ne veut pas la détruire.
Faire que les cantines respectent par exemple le refus de manger du porc des Musulmans (commun d’ailleurs des Juifs) est pour moi important dans une société diverse qui respecte chacun.
Quant au voile quand il n’est pas imposé pourquoi serait-il dangereux? Le port de la kippa, de l’Étoile de David ou de la Croix sont-ils dangereux?
Et pourquoi les femmes musulmanes ne pourraient-elles pas pouvoir se retrouver tranquilles entre elles dans des piscines, sans être embêtées par des hommes comme c’est souvent le cas dans des piscines mixtes? Demande à tes amies féminines et tu verras si c’est forcement agréable pour elles.
Ce qu’il faut c’est travailler à un Islam à l’européenne, intégrant les traditions aux valeurs humanistes.
Mais, aujourd’hui certains plutôt que de travailler en ce sens, s’évertuent à semer la peur en amalgamant Islam et fondamentalisme islamique.
Respectons et laissons les Musulmans français pratiquer leur foi et luttons contre les vrais responsables de l’intolérance, ces mollahs iraniens ou d’autres pays qui soutiennent le terrorisme et se servent de l’Islam pour des raisons d’hégémonie politique. Là est le vrai danger.
Je veux croire pour ma part qu’en France, malgré nos différences, on peut vivre ensemble.
Je souhaite à tous les Musulmans, un bon Ramadan.
A très bientôt.
Fraternellement
Christian

Écrit par : Christian | 23/08/2009

Minoritaires Je m'appuie simplement sur la démographie, les musulmans seront majoritaires en France dans quelques années et dans la mesure où ils ne s'intègrent pas, je ne vois pas comment les non-musulmans de France ne connaîtraient pasalors la situation que connaissent tous les non-musulmans du monde sans exception lorsqu'ils vivent dans des pays où la majorité de la population musulmane. Il n'existe à ma connaissance aucun contre-exemple. Que la France, en 2025, soit le 1er contre-exemple, j'en doute, je ne pense pas. C'est obligé que les musulmans même les plus modérés, sans même y penser, vivront à leur façon et seront heureux par exemple que leur soient accordés des tribunaux Charia, des écoles compatibles avec leur foi etc... sans parler bien sûr de l'anti-sémitisme grandissant. On n'en parle jamais pour rester dans le politiquement correct, mais c'est un secret de polichinelle: les actes anti-sémites actuels en France proviennent à une écrasante majorité de musulmans.

Écrit par : Benoît | 23/08/2009

Lutter contre l’intégrisme Cher Benoît,
Dire que les Musulmans ne s’intègrent pas en France, est une contre-vérité.
Ou alors pour toi l’intégration passe par le reniement de sa foi et de ses traditions.
Quant on est Juif, on garde aussi sa foi et ses traditions. Les Juifs ne sont ils pas intégrés en France?
Qu’est ce qui te fait dire que les Musulmans ne s’intègrent pas. La grande majorité vit comme toi et moi avec simplement une foi et des traditions différentes, aussi respectables que les tiennes ou les miennes. Et il faut peut être aussi se poser la question, si on leur a toujours donné toutes les facilités pour s’intégrer.
Tu parles des écoles confessionnelles. Il y a des écoles chrétiennes, des écoles juives, pourquoi n’y aurait il pas des écoles musulmanes?
Mais la majorité des enfants d’origine musulmane vont à l’école laïque de la République. C’est là d’abord que l’on apprend les règles de la citoyenneté française quelles que soit ses origines et sa foi. Mais il ne s’agit pas d’uniformiser la société. Chacun a sa place avec ses différences, qui sont des richesses pour les autres.
Et respecter les Musulmans pour ce qu’ils sont, avec leur foi et leurs traditions, c’est cela aussi qui fera reculer l’antisémitisme. Comprendre et respecter les différences de l’autre, c’est cela qui fait reculer la haine.
De part mes origines juives, tu sais que je suis très sensible à l’antisémitisme.
La lutte qui est à mener est contre l’intolérance et l’extrémisme.
Tous les actes d’antisémitisme et d’islamophobie doivent être sévèrement punis par la loi.
En France les communautés juive et musulmane vivent en bonne intelligence et respect.
Ceux qui attisent la haine antisémite sont aujourd’hui en France des extrémistes de droite ou de gauche, pas forcement musulmans, qui récupèrent le conflit israélo-palestinien pour justifier leur haine antisémite. C’est l’antisionisme, nouveau visage de l’antisémitisme.
Quant ils sont perpétrés par des Musulmans les actes antisémites viennent des Islamistes ou de ceux qu’ils influencent. Il faut être en effet très vigilant à leur discours de haine et le réprimer sévèrement. Mais surtout il ne faut pas faire d’amalgame, c’est justement ce que veulent ces intégristes antisémites.
Le combat à mener est contre ces intégristes musulmans, aussi bien d’ailleurs qu’il est à mener contre les intégristes chrétiens eux aussi antisémites.
A bientôt.
Fraternellement
Christian

Écrit par : Christian | 25/08/2009

Vérité une contre-vérité? Ca se voit que tu n'as jamais habité en banlieue parisienne, moi oui. Et je veux pouvoir être chez moi partout en France. Quant aux écoles musulmanes, pourquoi vouloir encore accélérer l'obscurantisme qui y est enseigné: voir ce qui vient de se passer à Gaza.
Enfin tu déplaces toujours le débat sur l'intégration alors que je te parle de chiffres: la France à majorité musulmane est inéluctable, aucun sociologue sérieux ne dira le contraire (du moins hors micro). Le paysage lui-même de la France se modifie durablement et profondément, comme jamais cela n'est arrivé. Les minarets fleurissent partout (Villeneuve d'Ascq, Poitiers, Genevilliers ...) entre 10 et 20 mètres de haut. Il y en aura plus que d'églises. Ce patrimoine là ne les iontéresse pas et ils ne le protègeront pas. Enfin je te rappelle que la notion de solidarité est étrangère à l'Islam. Ainsi, si les membres de la Croix rouge se doivent de porter secours à tout le monde, ceux du Croissant ne le doivent que pour les musulmans. Pour être un bon musulman, il faut aider les autres musulmans, mais il n'y a aucun devoir d'aide au prochain comme dans le christiansime où au contraire le Christ nous montre que notre prochain est celui qui paraît le plus éloigné.
L'Islam n'est pas soluble dans la démocratie: cite moi un seul pays où les chrétiens n'ont pas disparu ou été dans une situation critique lorsque les musulmans sont devenus (de gré ou de force) majoritaire. La démocratie, elle par contre est parfaitement soluble dans l'Islam: terrrains immenses donnée aux musulmans pour l'euro symbolique quand nos beaux monuments et notre patrimoine propre tombe en ruine (sans parler du patrimoine invisible), piscines réservées aux femmes, maris qui refusent que leurs femmes soient examinées par des médecins hommes, et à chaque fois on leur donne ce qu'il demande, réduisant un peu plus la vraie liberté. Demain, ce sera comme à Gaza: voile obligatoire pour tout le monde.
Par ailleurs tu fais bien peu de cas des peuples qui ont connu le même traitement que la Shoah et je trouve ça triste.
Si j'aime vraiment mon prochain, mon seul devoir est de lui faire connaître Jésus-Christ,qu'il soit croyant ou non.

Écrit par : Benoît | 26/08/2009

La vraie vie d'un musulman Christian ne connaît pas grand-chose de la vie d'un musulman "ordinaire", en Occident, qui n'est jamais «comme toi et moi».

Christian devrait peut-être lire le livre «Insoumise et dévoilée», écrit par Karima. Et également le livre «Je combattais pour Allah», écrit par Johanna Al-Sain et Ernst Schurpp, éditions La Maison de la Bible, 2002.

Les chrétiens arabophones officient et prêchent en parallèle en français et arabe. Par contre, les musulmans ne le font qu'en arabe, donc ils ne sont pas nos égaux, car ils ont ainsi la possibilité de faire des discours haineux.

Christian devrait s'interroger:
° Combien d'amis et/ou voisins musulmans a-t-il?
° Pourquoi les musulmans ne sont-ils obligés de prêcher en français?
° Pourquoi n'y a-t-il pas aucune femme imame?
° Pourquoi n'y a-t-il pas aucune mosquée libérale?

Écrit par : Georges | 26/08/2009

Les commentaires sont fermés.