27/07/2009

Jésus végétalien

Aujourd'hui, l'Evangile de Jean nous parlait du miracle de la multiplication des pains. J'avais relaté en son temps l'incohérence du récit à propos des poissons (tout le détail dans le lien ci-contre protection animale catholique). Il était démontré que Jésus demande du pain et ne parle pas de poissons, qu'on peut rompre le pain et non les poissons, qu'à la fin on ne ramasse que du pain, etc...

Mais aujourd'hui, pendant la messe à laquelle j'exerçais mon ministère, 2 choses me sont venues à l'esprit.

1) Pourquoi est-ce chez les chrétiens que je rencontre le plus d'intolérance? N'est ce pas au contraire là que je devrais être le mieux accueilli?

- dans le domaine de l'homosexualité, par exemple dans mon milieu artistique, je n'ai rencontré aucune agressivité, ça ne gêne personne, et en fait, cela n'est pas important et ne change en rien les rapports entre les personnes.

- dans l'Eglise, dans la mesure où l'homosexualité n'est pas reconnue en tant que telle mais uniquement comme une perversion, c'est-à-dire qu'un homosexuel ne peut être qu'un hétéro sexuel déviant, j'ai reçu de l'agressivité surtout des prêtres...

-Il en est de même pour le végétarisme. Personnellement, j'essaie d'être tolérant, et bien que de voir des morceaux d'animaux morts dans les assiettes, dans les magasins, sur les étals des poissoniers, etc, me fasse une peine aussi énorme que mon sentiment d'impuissance face à cette violence inouie complètement banalisée, je maintiens un lien social avec ces humains. Je ne fais aucun prosélytisme, alors que bien sûr pour que toute souffrance animale cesse, j'aimerais bien que nous soyons tous végétaliens comme les créatures humaines et animales avant la chute d'Eden. Mais quand  il est nécessaire que je le dise (avec des amis ou de la famille chez eux ou au restaurant etc...) je précise que je ne mange pas d'animaux. Ca se passe bien: au restaurant, on me donne des plats de légumes gargantuesques, chez des amis, on me fait des menus sur mesure et en plus ils sont contents d'apprendre plein de trucs et ils me demandent des conseils pour avoir une nourriture équilibrée.

Or avec les chrétiens, ça se passe assez mal. Souvent ils m'agressent parce qu'ils croient que je préfère les animaux aux humains, alors que mon amour des animaux me permet de mieux aimer les humains. Les catholiques pratiquants et les prêtres sont hélas bien moins ouverts d'esprit à ce niveau que le reste de la population alors que ça devrait être l'inverse. (et je ne vous parle pas des croyants des autres religions)

Si dans mon précédent article, je me réjouis des initiatives des villes flamandes, ce n'est qu'un 1er pas. En effet, à la fois pour le sort des animaux, pour celui de la planète et donc des humains, 1 jour de végétarisme par semaine, c'est bien, mais 7jours/7, ce serait bien mieux! Cela réduirait d'un coup les gaz à effet de serre plus que tous les protocoles frileux réunis. Et c'est vital! Nous n'avons plus le choix (sauf à être une autruche égoïste). Ce comportement agressif de la part de chrétiens me navre, m'attriste profondément. Chrétien et agressif, ça va pas ensemble!

2) La 2ème chose qui m'est venue à l'esprit pendant la messe, c'est à propos du Notre-Père: c'était limpide! Déjà que je ne dis plus la phrase hérétique due à une erreur de traduction du Latin "et ne nous soumets pas à la tentation", mais bien "et ne nous laisse pas succomber à la tentation", c'est une autre phrase de Jésus qui m'a frappé: "donne-nous aujourd'hui notre PAIN de ce jour", en rapport avec cet évangile des soit disant poissons. Si Jésus avait été carnivore, il aurait appris à ses disciples (donc à nous) "donne-nous aujourd'hui notre nourriture de ce jour". Or il n'a pas dit "donne-nous aujourd'hui notre VIANDE de ce jour" ni "donne-nous aujourd'hui notre POISSON de ce jour", mais bien "donne-nous aujourd'hui notre PAIN de ce jour" en écho à la Genèse "tout herbe verte qui porte sa semence sera votre nourriture". Oui, les céréales, et tous les végétaux...

C'est clair! pourquoi n'y avais je pas pensé plus tôt?

IL n'y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre...

 

00:30 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

À propos du Notre Père, vois le point 11 de l'article suivant:
http://www.eglise-orthodoxe.eu/texte_notre_pere.htm

ainsi que:
http://orthodoxie.free.fr/notre_pere_oecumenique.htm

Voilà donc une raison de plus pour chanter le Notre Père en latin, pas en français.

Je suis tout à fait d'accord avec ton article.

Écrit par : Georges | 27/07/2009

Cher benoit,
Tu dis avoir reçu de l'agressivité de la part des pretres? Je le sais bien...Moi aussi qui suis pretre,je fait parfois les frais de la jalousie et de la méchanceté de certains confrères...(mystère du mal?)Et pourtant j'étais loin de penser qu'ils pouvaient parfois blesser à ce point quand je suis entré au séminaire,eux qui sont mandaté par le Christ pour bénir,pardonner,aimer....
Ne pense pas que nous soyons tous ainsi...Il n'en est rien!! Beaucoup habitent leur homosexualité par l'amour du prochain tel qu'il est..C'est ce que j'essaye de faire, avec toute mes pauvretés,je te l'accorde...Non l'homosexualité n'est pas une pervertion! je l'ai toujours été depuis mon enfance...et poutant Dieu m'a appelé au sacerdoce...Comment celui qui punirait les homos pourrait etre en meme celui qui appelle un homo au sacerdoce??? Et je connais un nombre incalculable de pretres gays catholique caché ou non,y compris dans mon doyenné....Mais parfois la peur d'etre reconnus;dénoncés à l'évéché leur fait faire et dire bien des "conneries"(pardon pour ce langage direct!) afin d'éloigner d'éventuels personne qui pourrait les confondres..
Mais qu'ils arretent de faire ça!! Car ça les discrédites aux yeux des petits....(malheur à celui par qui le scandale arrive!) Ton frère pretre:abbé St Cyr +

Écrit par : abbé Saint Cyr+ | 28/07/2009

Nous n'avons pas su nous entendre la dernière fois. C'est ma maladresse qui est en cause ; c'est ce qui se passe quand je réagis sur le vif sans beaucoup réfléchir avant d'écrire.

Permettez- moi quand même de réagir au commentaire de l'abbé Saint Cyr : "Comment celui qui punirait les homos pourrait être en même (temps) celui qui appelle un homo au sacerdoce ???"
Il faudrait poser la question à ceux qui blessent à ce point alors qu'ils "sont mandatés pour bénir, pardonner, aimer ,...". J'aurais tellement aimé être là pour voir ce qu'ils ont à répondre.
C'est magnifique de lire cette vérité pour tous les homos (même les athées ?), en particulier pour ceux que je connais.
Et personnellement cela me montre que je ne me trompe pas.

"Mais qu'ils arrêtent de faire ça !!" : mais comment faire face à des esprits obtus ?

Bonne continuation pour votre blog qui est déjà si riche.
Meryem.

Écrit par : Meryem | 08/08/2009

Les commentaires sont fermés.