31/05/2009

Viens Esprit-Saint

Je passais devant cette cathédrale métropole fermée quand la porte s’est ouverte au moment où je passais devant…bizarre, d’habitude pas de messe là la soir or comme je ne parle pas trop aux gens qui sont dans les églises, je ressors. Voilà à présent que les cloches sonnent : office ? messe ?

J’entre de nouveau, d’autant que je voulais faire une démarche d’action de grâce spécialement dans cette église à un vocable particulier de Notre-Dame. Des prêtres des religieuses et religieux et quelques fidèles, il s’avère qu’on s’apprête à célébrer la confirmation de jeunes et d’adultes et la vigile de Pentecôte. Comme je ne crois pas au hasard, je reste, me demandant si cette messe vaut messe de Pentecôte, étant très occupé demain. C’est l’évêque dictateur avec ses prêtres et homophobes pour tous qui célèbre…j’aurais pu faire un scandale mais à quoi bon… je suis résigné…dans cette Eglise de vieux hommes célibataires, je n’ai pas envie de perdre mon énergie vainement. La liturgie zim boum tralala est en route. La religieuse qui chante est presque une parodie de regrettée « sœur sourire », mais je préfère l’originale… Faut tout supporter dans cette Eglise…les magnifiques orgues restaurées sont restées muettes et bien sûr je ne vous dis pas la pauvreté artistique affligeante… nous sommes sous le règne de la médiocratie, de l’apologie du laid… je n’aime pas le laid…

L’un de mes lecteurs de la 1ère heure, ayant quitté l’Eglise catholique romaine pour pouvoir être ordonné prêtre alors qu’il est homosexuel, m’avait suggéré l’an dernier de faire une neuvaine à l’Esprit Saint. Au passage, ça me fait penser qu’à cette messe j’étais triste de ce gâchis incommensurable que commet l’Eglise envers les autres et elle-même en excluant tant de monde…Ce n’est pas pour rien, hélas que les églises se vident. Mais ils ne comprennent as, il n’y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre… toutes ces forces vives exclues en raison de leur sexualité, de leur vie maritale, de leur fidélité au missel romain, etc etc etc…

Mais non, y a rien à faire, l’Eglise continue de se saborder en se victimisant et en jugeant, et en excluant.

Pour en revenir à la neuvaine au Saint-Esprit, elle est devenue permanente, et ce n’est qu’il y a peu de temps que j’ai réalisé que ça pourrait bien être la cause des changements importants dans ma vie, tant dans les évènements que dans certaines décisions. Il est certain que je ne me souviens pas d’avoir connu tant de bouleversements en si peu de temps, et ça semble se poursuivre. Je ne dis pas tout, car il y a des choses qui ne concernent que moi, mais par exemple j’attribue à ma prière quotidienne au Saint Esprit de Dieu le fait que j’ai arrêté de manger ses créatures divines.

Et puisqu’on ne l’entend plus assez, plus du tout ou si peu dans nos églises, voici les 2 hymnes au Saint-Esprit

01:43 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Je vais prendre le temps, pendant cette octave, de prier l'Esprit-Saint, qu'il te soulage de cette immense douleur et colère.

Écrit par : Seb | 03/06/2009

Entièrement d'accord Je te lis souvent, et je ne partage pas toutes tes idées, Benoît, je suis hélàs un pauvre carnivore impénitent.

Mais lorsque je lis dans ton article : "La liturgie zim boum tralala est en route. La religieuse qui chante est presque une parodie de regrettée « sœur sourire », mais je préfère l’originale… Faut tout supporter dans cette Eglise…les magnifiques orgues restaurées sont restées muettes et bien sûr je ne vous dis pas la pauvreté artistique affligeante… nous sommes sous le règne de la médiocratie, de l’apologie du laid… je n’aime pas le laid…"

Là je partage entièrement ton opinion. Quant au rejet en raison de la fidélité au Missel romain, tu mets le doigt sur la plaie, parmi d'autres.

Que l'Esprit de Pentecôte souffle sur l'Eglise et que Dieu te protège! Merci!

Écrit par : JP | 03/06/2009

tristesse même pas de colère, ni de douleur, mais la tristesse pour l'Eglise qui fait tt et n'importe quoi pensant attirer les folues mais ne fait qu'égarer un peu plus les brebis, y compris quand elles ne l'étaient pas encore. Tristesse de mon impuissance, car si j'ai renoncé à agir, c'est en raison des murs auxquels je me suis heurté. Une minorité n'a jamais raison face au pouvoir, à ceux que le détiennent.
Merci néanmoins

Écrit par : Benoît | 04/06/2009

En étant en blocus et exams maintenant, j'ai très peu de temps pour surfer, mais je me réjouis de te relire.

Bonne octave de la Pentecôte!

Écrit par : Georges | 04/06/2009

Les commentaires sont fermés.