13/03/2009

Censuré

Ben de Bruxelles a effacé mon dernier commentaire sur son article du 12 mars.

censure[1]

Ce n’est pas la peine de faire le doux et de prôner l’amour et la tolérance si c’est pour museler la liberté d’expression de ceux qui pensent autrement. Non, les gays ne sont pas plus tolérants que les autres alors qu’ils devraient être les 1ers à accepter les autres tels qu’ils sont.  Ben s’est totalement discrédité à mes yeux par son attitude totalitaire de la pensée unique.

C’est d’autant plus grave que Ben m’avait nommément mis en cause, ainsi que Georges, dans l’article en question.  Il a d’ailleurs remanié son article en supprimant nos noms.

Malheureusement, je n’avais pas fait de copie de mon dernier commentaire, je vais essayer de le recopier de mémoire.

Mon avant dernier commentaire n’a pas encore été effacé, mais je le recopie ici au cas où , car le diable ne dort jamais :

http://static.skynetblogs.be/media/113616/pixel.gif

tu ne tueras point

Toute vie est sacrée, car elle vient de Dieu.
Oui, c'est affreux ce qui est arrivé à ces petits jumeaux mes frères en Christ notre frère. Privés de vie avant d'avoir vu le jour.
2 saints Innocents de plus: le massacre continue par millions dans le monde.

 

 

A la place de

« Contrairement à certains de mes commentateurs, je crois que Dieu envoie son Esprit pour éclairer les consciences. »

Ben avait écrit :

« Contrairement à Georges et à Benoît, je crois que Dieu envoie son Esprit pour éclairer les consciences. »

J’avais donc mis dans mon commentaire quelque chose du genre :

« Je ne te permets pas de penser à ma place, car je crois moi aussi que l’ESPRIT SAINT éclaire les consciences, c’est d’ailleurs depuis que j’ai prié l’ESPRIT SAINT de façon particulière et quotidiennement que je suis devenu non-violent et respectueux de toute vie, la vie humaine comme la vie des autres espèces aimées de Dieu »

Tout cela confirme que je ne suis pas de ce monde, je crois qu’on n’a rien compris à l’homme nouveau dont nous parle Jésus, alors qu’il l’était et l’a montré aux disciples.

Je ne peux que constater une nouvelle fois le caractère intrinsèquement violent du carnivorisme. Je suis chair alors je ne mange pas de chair, tandis que ceux pour qui la souffrance des animaux et leur meurtres totalement inutile ne font pas plus de cas de deux enfants à naître et c’est hélas tout à fait logique. Ce ne sont que des amas de cellules pour eux. Comme ceux qui prétendent qu’un animal n’a pas de conscience on peut lui faire mal. La mal a un auteur : SATAN. De DIEU ne peut venir que du bien, tout le reste n’est pas de DIEU.

Je n’avais d’ailleurs à aucun moment soutenu l’excommunication prononcée, j’ai seulement soutenu la VIE de ces enfants maintenant morts, privés de la vie par d’autres « bien-pensants » à la conscience tueuse tranquille.

Pour ce qui est de l’excommunication, ce sont les personnes elles mêmes qui s’excommunient, et l’évêque ne fait que la ratifier.

Je renvoie donc dos à dos toutes ces personnes qui pratiquent un totalitarisme qui ne me concerne ni ne m’intéresse.

C’est pourquoi, dès aujourd’hui, j’arrête de lire Ben et je supprime son lien, puisqu’il n’y a plus aucun « lien » avec l’objet de mon blogue, dont je vous invite à relire le titre et les béatitudes qui y sont en permanence.

Non, vraiment, je ne suis pas de ce monde.

 

 

00:28 Écrit par Beno dans Général | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

avis pas catho mais je suis de votre avis, les homos ne sont pas plus tolérants que les autres.

Écrit par : marc | 13/03/2009

«Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n‘êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait.» (Jean 15:19)

Écrit par : Georges | 13/03/2009

désolé Seb Séba, désolé la 1ère phrase de ton commentaire était en trop, sinon, j'aurais publié le reste. Il me semble par ailleurs avoir été clair: je n'ai jamais soutenu l'excommunication qui est seulement de facto ratifiée par l'évêque. Je défends la vie sans tenir compte des circonstances, car toute vie appartient à Dieu. Je n'admets donc pas la notion de moindre mal, pour le crime. Tu chosifies les enfants à naître en disant qu'ils ne sont pas conscients. Mais cela n'a aucun poids face à l'égale dignité entre tous les enfants de notre Père. Hitler en rêvait, le monde actuel le fait: la race pure, celle où l'on tue les handicapés dans le ventre de leur, et tous ceux qui ne correspondent pas à la norme. Les homos, en 1ère ligne d'être "hors norme" devraient être ceux qui défendent les autres sans voix, mais il n'en est rien.

Écrit par : Benoît | 14/03/2009

"e n'admets donc pas la notion de moindre mal, pour le crime. "
Pourtant c'est une notion adoptée et promue par notre église dans sont catéchisme officiel...

Écrit par : Seb | 14/03/2009

Intolérance Cher Benoît,
Je voudrais te donner mon avis sur les points que tu évoques.
1 - Je pense que les gays quand il s’agit de sujets autres que l’homosexualité, ne sont pas plus tolérants que les autres. Ils sont même parfois assez intolérants.
Faisant partie d’une minorité que l’on stigmatise et qui fait l’objet d’un regain de persécution de la part des moralistes, ont ils ont besoin psychologiquement pour s’affirmer et se défendre d’être aussi intolérants que leurs bourreaux?
Mais j’ai aussi constaté que souvent ils trouvent des excuses aux intolérants, devenant aussi intolérants que ceux qui les persécutent, notamment les gays chrétiens qui continuent de vouloir excuser les positions discriminatoires et les dogmes inhumains des Églises. Masochisme? Besoin d’autorité?
Malgré leurs déclarations les Églises ne prennent en compte les souffrances avec humanité qu’à partir du moment où ce sont elles qui définissent cette humanité. L’Église catholique romaine en est la preuve. L’humanité qu’elle affirme n’est depuis longtemps que dogmatisme imposé.
Aujourd’hui, on constate malheureusement que ce sont ceux qui se disent croyants qui sont les plus intolérants.
On retrouverait sans aucun doute beaucoup de ces gays chrétiens, s’ils n’étaient pas gays, parmi les chrétiens intégristes.
2 - Je respecte infiniment tes positions végétariennes. Mais fais attention de ne pas rejeter ceux qui ne sont pas végétariens. Le cheminement de chacun est différent et plus ou moins long pour certaines prises de conscience.
Comme en toutes choses, imposer ce sert à rien.
3 - Au sujet de l’affaire de la fillette brésilienne qui a avorté, il faut arrêter comme le fait dans son inhumanité l’Église catholique, de porter des jugements moraux en dehors de toute réalité humaine.
Protéger la vie est une chose, laisser mourir ou plutôt tuer cette fillette pour sauver de façon incertaine les jumeaux qu’elle attendait est criminel. Mais l’Église catholique n’est pas à une contradiction près.
Quant au principe de l’excommunication, c’est une absurdité. Seul D.ieu peut juger, personne ne peut rejeter quelqu’un qui croit quelles que soient ses fautes.
Et refuser de l’aide à quelqu’un dans la souffrance est un crime contre D.ieu. Où est la miséricorde?
L’Église catholique romaine est dans cette affaire doublement criminelle.
Elle est figée dans des dogmes inhumains, incapable de prendre en compte la nature humaine, ses faiblesses et ses souffrances.
4 - Être chrétien est s’affirmer en dehors du monde est pour moi contradictoire, c’est de l’orgueil.
Crois tu que l’on peut vivre isolé, étant certain de détenir la seule vérité?
C’est le partage avec les autres qui fait de nous des enfants de D.ieu. Croire tout seul, sans rapport aux autres ne veut rien dire.
Au sujet de la vérité, pour ma part je la cherche sans cesse sans être sûr d’aller toujours dans le bon sens. Et avec cette recherche vont les doutes.
5 - Affirmer ne plus vouloir lire le blog de Ben parce que ce qu’il te dit te gêne, te coupe d’idées qui pourraient enrichir tes réflexions et te faire évoluer.
La richesse est justement dans les idées différentes des nôtres.
Tu demandes aux autres d’être tolérants, à juste titre, mais tu supprimes de ton blog le lien vers le blog de Ben, comme tu avais supprimé le mien parce que je remets en cause les dogmes inventés allant contre la Loi, et l’idolâtrie de l’Église catholique romaine, crois-tu que cela est être tolérant?
Ce que dit Ben et ce à quoi je crois ne peuvent ils pas t’enrichir?
Si tu n’es pas d’accord avec ce que l’on te dit, répond, argumente, proteste.
Cela enrichira le débat, chacun d’entre nous et les lecteurs de nos blogs.
Être tolérant n’est pas ne pas défendre ses idées, mais accepter que les autres en aient des différentes.
Que serait un monde où tout le monde penserait de façon semblable?
Si tu le lis toujours, je regrette que tu ne laisses plus de commentaire sur mon blog, cela était riche pour moi.
J’espère fraternellement ne pas t’avoir blessé par ces quelques réflexions, je voulais simplement te donner modestement mes sentiments sans doute maladroits mais sincères.
A toi maintenant de voir ce que tu fais de cela.
A bientôt, si tu le désires.
Fraternellement
Christian

Écrit par : Christian | 15/03/2009

Non, vraiment, TU n'es pas de ce monde. Je pense la même CHOSE quand je regarde AUTOUR DE MOI. Je me sent parfois fort, fragile, décalé. De part notre statut artiste gay, nous nous sommes dé formater à l'origine de ce monde de consommateur abruti par les médias et autres pour en être des acteurs. Nous sommes acteurs de nos vies et ca personne ne pourra le faire a notre place..... gros bisous ton andréw (joseph : http://andrew.canalblog.com/ )

Écrit par : andréw | 15/03/2009

Christian Oui, bien sûr que certains de tes propos me blessent , Christian, mais pas tous.
Par principe et manque de temps, je ne commente pas trop les commentaires (Je ne suis pas le seul: voir par exemple Crocki). En effet, je suis d'accord avec toi pour l'enrichissement, mais mon blogue n'est pas non plus un forum, et je ne veux pas que les commentaires dévient la conduite de mon blogue: si j'ai prévu de poster un sujet, je le poste indépendamment des commentaires. Sinon, ce ne serait plus mon blogue mais le vôtre. C'estintéressant aussi, mais ce n'est pas mon but. Enfin, n'oublions pas que l'effort de carême que j'ai choisi porte sur le silence, je ne veux donc dire que l'essentiel. Par exception, je vais essayer de répondre en reprenant tes numéros.
1) rien à ajouter, sinon que l'Eglise n'a en effet généralement de la compassion pour les exclus qu'elle juge moralement acceptable. Cela dit, il faudrait nuancer, car l'Eglise est faite de personnes différentes, c'est pourquoi, con,trairement à toi, je ne la rejette pas en bloc.
2)Concernant le végétarisme, il faudrait un blogue consacré rien qu'à ça, car il faut l'aborder sous de nombreux angles: compassion envers tous les êtres vivants animés de toutes les espèces animales et huamaines, écologie, santé, diétique, entre autres. Je n'impose rien! Je dis ce que je pense et ce en quoi je crois, je me réfère à la Bible. Mon devoir est de le dire, mon devoir est de défendre toute vie, et même si mon souhait est que chaque être humain accède à ce degré de conscience, je ne sais que trop que ce n'est pas le cas. Je dis, c'est tout. J'essaye de ne pas heurter ceux qui pourtant commètent ces crimes ou en sont complices à mes yeux. Dans ma vie de tous les jours, je dois faire preuve d'une tolérance extrême à ce sujet, ne serait ce que lorque je me retrouve mangeant mes végétaux à la même table que ceux qui ont des morceaux d'animaux morts dans leurs assiettes. Si l'occasion se présente, j'explique mon point de vue et je réponds à leur question sans les agresser.
3) Je ne porte aucun jugement, je défends la vie de tous les êtres vivants, d'égale dignité devant notre Dieu qui les aime. Oui, n'oublions jamais que Dieu aime la fillette contrainte au meurtre assisté, qu'Il aime les petits jumeaux assissinés, qu'Il aime l'évêque excommunicateur. Pour ma part, je n'ai jamais soutenu qui que ce soit dans cette affaire, ça fait la 3ème fois que je l'écris. Il faut bien me comprendre: je ne juge personne, je suis très triste que l'on tue (qu'il s'agisse de vie humaine, de vie animale aussi). Je suis d'accord avec toi pour dire que l'Eglise est trop dogmatique dans le sens où elle déconnecte le dogme, même exact, de l'Amour.
4) J'ai l'impression que tu projettes sur moi ce que je ne suis pas. C'est bien mal me connaître que de me taxer d'orgueiL. Si être homo, catho, végétarien n'est pas être en dehors du monde, dans le sens d'être en décalage complet (ce qu'a bien perçu mon ami Andrew), alors qu'est ce? Oui je suis isolé, parce que je ne vais pas me renier moi-même ni mes convictions. Je ne vais pas manger des animaux pour faire plaisir aux autres. Je ne vais pas faire semblant d'être hétéro pour faire plaisir à je ne sais qui, etc.... Maintenant, que les autres n'aillent pas au même rythme que moi dans certains domaines et moi dans d'autres, c'est une évidence. Cela m'attriste que tu me considères comme orgueilleux.
5)
Les idées de Ben ne peuvent en aucun cas me faire évoluer, car nous n'avons rien en commun et certains de ses écrits discréditent à mes yeux tout le reste de ce qui pourrait être des beux discours, mais sans remise en cause. Je ne pense pas avoir de leçons à recevoir à ce niveau là. Sans juger, venez seulement me reparler après avoir pratiqué, à titre d'exemple pour l'éprouver dans votre chair, l'abstinence de viande (et de poissons et volailles) jusqu'à la fin du Carême.
Je ne juge personne car Dieu seul est "compétent" en la matière. Je lis qui j'ai envie de lire et Ben n'est pas le 1er que je ne lirai plus. Je te lis toujours, tu vois ça m'a pris 1/2 heure d'écrire cela, je ne peux pas tout faire. Je préfère me recentrer sur mon blogue, car je ne suispas blogueur à temps plein. Je ne suis pas souvent d'accord avec toi, mais je te lis et te remets dans mes liens.

Écrit par : Benoît | 16/03/2009

Merci Andrew! Hé, je ne savais pas que tu me lisais encore, ça ma fait plaisir par ailleurs d'avoir de tes nouvelles. Oui, étant artiste tu es sans doute plus apte à interpréter correctement mes propos.

Écrit par : Benoît | 16/03/2009

Chemins différents vers le Royaume Cher Benoît,
Merci beaucoup du temps que tu as pris pour me répondre, cela me touche énormément.
Je suis heureux que tu restes un lecteur de mon blog, comme je le suis depuis toujours du tien.
D’abord je comprends tout à fait que l’optique de ton blog soit différente que celle du mien.
C’est vrai que pour ma part aimant par-dessus tout apprendre et le débat d’idées, j’appelle sur mon blog les lecteurs à donner leur avis, ce qui m’apporte et aux autres lecteurs, ainsi que je l’espère, beaucoup.
Concernant l’Église catholique romaine, l’affaire de l’évêque négationniste Richard Williamson et la réintégration des évêques intégristes ont été pour moi la goutte d’eau de trop.
Cela m’a renvoyé douloureusement à mes propres origines juives ashkénazes et n’a fait que confirmer les positions antisémites, bien qu’aujourd’hui non avouées, de l’Église catholique romaine depuis toujours, tout du moins après l’avènement de l’Empire chrétien de l’empereur Constantin en 312.
Cela a correspondu en plus à un retour de ma part aux sources de mes origines et de ma foi, vers l’étude plus approfondie du Judaïsme.
Comme tu l’avais sans doute remarqué, je suis en désaccord avec un certain nombre de positions de l’Église catholique romaine, non seulement sur ses positions pastorales mais aussi sur le dogme lui-même.
J’ai voulu longtemps continuer à me définir comme catholique, sans doute par fidélité à mon éducation religieuse, mais je m’aperçois de plus en plus ne pas pouvoir me définir ainsi.
Aujourd’hui je me définirai plutôt comme un judéo-chrétien.
Le rejet total par l’Église, des traditions juives et leur remplacement par une tradition inventée par les premiers dirigeants de Rome, différente de ce que nous demande D.ieu dans les Écritures, m’attriste. Je me sens pour ma part, et de plus en plus, des deux cotés. Et les ponts entre ces deux cotés sont tout à fait naturels.
Je veux retrouver cette foi des tous premiers disciples juifs de Jésus.
Jésus n’aurait pas voulu de cette rupture qui est même devenu antagonisme.
Je vais d’ailleurs évoquer d’ici peu dans des articles de mon blog mes interrogations face à ce qui me parait de plus en plus comme une trahison de ce que nous a demandé D.ieu et Jésus notre Messie.
Un pouvoir s’est mis en place, a crée son dogme en prenant pour base des traditions romaines, en rejetant ses vraies origines juives.
J’ai vu que tu m’avais remis, tel que tu me le disais, dans les liens de ton blog.
J’en suis très heureux. Par contre je ne crois pas que ma place soit réellement dans les liens catholiques, tu en conviendras. Je serais plus à ma place parmi les autres chrétiens, en temps que simplement disciple de Jésus.
Sinon je partage ton amour de la vie merveilleuse que nous a donné l’Éternel notre D.ieu.
Le respect sous toutes ses formes de cette vie est bien sûr un devoir, mais il ne faut pas oublier pour cela nos faiblesses et l’indispensable amour et miséricorde que nous a enseignés Jésus.
Notre foi ne peut être enracinée que dans la réalité humaine.
En parlant de l’orgueil de l’isolement volontaire, je ne voulais pas dire que tu étais orgueilleux. Je me suis sans doute mal exprimé. Je voulais simplement parler de cet écueil qui nous guette tous, de penser être dans la seule vérité, d’avoir le sentiment que les autres ne peuvent pas nous comprendre.
C’est pour cela que je parlais du doute qui est essentiel pour rester humble face à D.ieu qui seul connait la vérité car il l’embrasse dans sa totalité, contrairement à nous qui n’en voyons que des petits morceaux disparates.
Finalement nous ne sommes pas si loin l’un de l’autre, notre but est le même, l’arrivée du Royaume d’Amour de D.ieu, nous y allons simplement par des chemins un peu différents.
Et c’est cela qui fait la richesse des échanges que nous pouvons avoir.
Que D.ieu te protège et te bénisse.
A très bientôt.
Fraternellement
Christian

Écrit par : Christian | 16/03/2009

Les commentaires sont fermés.